Les Vœux du Maire

Janvier 2017

Bonjour à tous,

Merci à vous d'être présents et fidèles à ce moment convivial de début d'année, une habitude maintenant bien ancrée car vielle de 19 ans !
C'est aussi le moment du bilan de l'année écoulée, des perspectives pour l'année à venir et de vos questions que vous pourrez me poser à la fin de mon intervention.
Parmi les membres du Conseil muicipal, je voudrais excuser Anne, Brigitte, Alain et Jean qui ne peuvent être parmi nous, cet après-midi
En premier, au nom de mon Conseil municipal, je vous souhaite ainsi qu'à vos proches

une bonne et heureuse année 2017 :
santé, joies diverses et réussites variées;
une année pleine, riche et sereine
pour notre communauté, notre village.

Je pense à ceux qui ne peuvent être parmi nous pour des raisons de santé :
que 2017 leur donne courage et force de guérir.
Je pense à Françoise MANTZ qui nous a quittés. Nos pensées vont aussi à leurs proches.
Une pensée aussi pour Michel MIRE, l'architecte qui nous a épaulés dans la rénovation de la cure et de l'ancienne mairie.
Je voudrais aussi profiter de ce moment
pour saluer nos nouveaux résidents, petits et grands.

Bienvenue à La Grande Fosse.

Mes remerciements et mes vœux vont, bien sûr, aussi à l’équipe municipale,
  • à Danièle notre secrétaire,
  • à Pascal, notre employé communal,
  • aux membres du Conseil municipal
    et plus particulièrement à trois d’entre eux qui, plus disponibles, ont pu s’investir davantage :
    • à Philippe, mon adjoint, qui épaule Pascal quotidiennement;
    • à Geneviève qui, par son travail inlassable, fait vivre notre site internet qu’elle est entrain de revoir entièrement, de le rendre plus vivant et interactif avec une puissance d’accueil de vidéos plus grande, sans oublier son époux Bruno qui l’accompagne de son expertise ;
    • à Rémy qui gère, avec son épouse Marie, notre appartement communal avec rigueur et un contact apprécié des utilisateurs..
Cet appartement, le Conseil a décidé d’en faire un meublé à louer aux vacanciers
(merci d’en parler autour de vous).
Il peut aussi être un logement d’urgence, si nécessaire.

Merci aussi aux entreprises, artisans et exploitants agricoles
qui font notre tissu économique et font vivre notre territoire.
Merci aux diverses associations, plus particulièrement à celles qui font vivre notre village :
  • à « L’ Atelier » qui partage ses savoir-faire non seulement avec des adultes mais aussi gracieusement, plusieurs fois dans l’année, avec les enfants du village,
  • au « Verger Conservatoire » qui maintient nos paysages ouverts tout en préservant des variétés fruitières,
  • à « Grande Fosse Café », lieu de convivialité et de rencontre,
  • à l’« Association pour la Rénovation de l’Église » dont les membres et donateurs ont déjà tellement œuvré pour ce bâtiment communal
  • et bien sûr également à l’« Association des Chasseurs ».
Les bénéfices de ces associations reviennent en grande partie au village (pour le Verger, l’église, la couverture des frais de la Fête des Fruits d’Automne).
L’ Atelier, lui, soutient en plus des associations extérieures (aide au Népal, Restaurants du Cœur et d’autres encore : l'une d’entre elles a permis la stérilisation de chats errants du village).

Merci aussi aux entreprises, artisans et exploitants agricoles qui font notre tissu économique et font vivre notre territoire.

Je parlais plus haut de la Fête des Fruits d’Automne, un grand merci à vous tous qui en avez fait, une fois de plus, et ceci malgré du mauvais temps, une grande réussite.
Comme 2015, 2016 n’a pas été une année facile, ni internationalement, ni nationalement : nationalismes montants, surprises électorales, guerres et leurs conséquences, attentats et défis qui nous interpellent (réfugiés, sécurité…) sans oublier un contexte socio-économique qui, bien qu’il s’améliore un peu, laisse encore trop de concitoyens au bord de la route.
À La Grande Fosse, nous continuons, par la poursuite d’une gestion stricte, d’absorber les baisses constantes de dotation, tout en répondant aux exigences de mises aux normes imposées par l’État en matière d’eau et d’accessibilité.

Nos recettes de bois ont été plus élevées que l’an passé (+10 000€) mais la production photovoltaïque a été moins bonne (- 2 000€) avec une rentrée de 16 000€, tout de même.
Un certain nombre de dossiers ont avancé de manière sensible et concrète.
  • Le dossier des périmètres de captage de nos deux sources : l’hydrologue est enfin venu sur place et le bureau de géomètres va opérer ce 1er trimestre (si la météo le permet) pour définir enfin les périmètres immédiats, pour, qu’après enquête publique, nous puissions les clôturer, ce que nous nous proposons de faire, en régie, pour faire baisser le coût, bien que les aides de l’Agence de l’eau soient encore substantielles…mais la bureaucratie est lourde et, bien souvent, ralentit les choses.
  • Le dossier « accessibilité »: même remarque en ce qui concerne la bureaucratie. Après le diagnostic du Bureau d’Études, nous avons validé le programme sur 3 ans, accepté lors de la récente réunion de la Commission départementale (là aussi l’ensemble pourra être fait en régie, toujours dans un souci d’économie).
  • La 3e tranche de travail de l’AFP, avec l’ouverture des plis, cet automne. Le choix s’est porté sur l’entreprise KIEFFER pour le broyage, sur l’entreprise DENOMME pour les fossés et l’entreprise ERIC PAYSAGES pour la fourniture des clôtures.
  • Le dossier éolien : comme longuement expliqué lors de mon dernier « Mot du Maire », les travaux ont commencé et avancent selon le planning prévu. Prochaine étape, les fondations, en fonction de la météo hivernale.
    Une réunion pour les Conseils Municipaux des 6 communes est prévue à Saâles, en février. Elle sera suivie d’une réunion publique dans chaque village.
    D’autres réunions décentralisées, dans les villages, suivront.
  • Le Cadastre solaire : cette opération, entièrement subventionnée par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, devra nous permettre de connaître le potentiel photovoltaïque de notre village et faire des projets en fonction.
  • Michel GEINDRE, ancien employé communal, a enfin réussi à faire valoir ses droits à la retraite. Reste à régulariser l’avance de rémunération de la commune pour les mois pris en compte dans la retraite.
En 2016, nous avons aussi :
  • continué à recevoir des délégations d’autres structures :
    • le Parc naturel régional des Ballons des Vosges lors de son Assemblée annuelle,
    • les Croqueurs de Pommes pour une formation et lors de la Fête des Fruits,
    • l’Office du Tourisme de Schirmeck dans le cadre des Sentiers Plaisirs,
    • l’Ecole d’Horticulture de Roville aux Chênes,
    • les BTS du Lycée agricole de Mirecourt sur le thème du développement rural,
    • l’Ecole de Lusse sur le thème de la pomme
    • et le Verger Conservatoire de Cerises de Westhoffen.

  • été sollicités pour intervenir dans d’autres structures :
    • à l’Assemblée générale du Club vosgien de St Dié,
    • au Colloque régional sur les paysages de l’après-pétrole sur la Colline de Sion sur les thèmes de l’énergie,
    • auprès du Conseil Départemental du Territoire de Belfort,
    • à Auxelles-Haut, (Territoire de Belfort) pour la mise en œuvre d’une politique paysage.

    Une année chargée, sans parler des nombreuses réunions préparatoires à la création de la Communauté d’Agglomération devenue réalité, depuis le 2 janvier.
    La Communauté de Communes Fave, Meurthe, Galilée aura existé 3 ans et son bilan est positif. Elle a répondu aux attentes de la population comme en atteste le programme d’assainissement non collectif dont a profité une vingtaine de foyers de notre village. En trois ans, un dialogue vraiment constructif s’était noué entre les élus.

Projets 2017

  • La concrétisation du Projet éolien avec les premières rentrées financières (loyers, taxes)
  • Le Cadastre solaire avec une réunion publique de rendu de l’étude
  • La mise en œuvre de la 3e tranche de l’AFP
  • L’avancement du dossier « périmètre de captage des eaux »

Cette année nous aurons le Recensement :

Marie-France FLORENTIAU a été nommée agent recenseur et viendra vous rendre visite du 19 janvier au 19 février. Merci de lui réserver bon accueil. Une nouveauté cette année : les questionnaires pourront être remplis par internet. L’augmentation de notre population devrait nous permettre de compenser un peu la perte de dotation de l’Etat car le nombre d’habitants est un des critères pour cette dotation.

2017 est donc aussi l’année de la mise en œuvre de la Communauté d’Agglomération.

Là encore, La Grande Fosse a sa place dans ce qu’on appelle l’équilibre entre les communes de plus de 2000 habitants, la Ville-centre et les petites communes.
David Valence, Maire de St Dié des Vosges et Président de cette nouvelle structure, m’a sollicité pour faire partie de la gouvernance de la nouvelle collectivité au titre de Vice-président, ce que j’ai accepté pour deux raisons : cela fait maintenant plus de 10 ans que je milite pour une Communauté d’Agglomération et j’assume en m’y impliquant concrètement. La seconde raison est le soutien à un jeune Président déterminé et motivé pour notre Déodatie. C’est une chance qu’il faut saisir pour ne pas laisser notre région au bord de la route.

Avec Christian Petit, Maire de Provenchères et Colroy et Serge Alem, Maire du Ban de Sapt, autres vice-présidents, nous défendrons nos fonds de Vallée et la ruralité.
Je serai chargé de mettre en place la politique de l’Habitat et du Logement sur la Déodatie, une politique qui ne démarre pas de rien sur la Vallée de la Fave car nous avons eu :
  • des campagnes de ravalement de façades,
  • des Opérations programmées d’Amélioration de l’Habitat (dont une avec un volet énergétique),
  • l’opération « Habiter mieux » dont 6 familles de La Grande Fosse ont déjà profité.
Je serai pour vous un interlocuteur en première ligne et j’espère que ce que nous allons construire, dans le sens d’un meilleur équilibre et d’une meilleure cohésion sociale du territoire, permettra à d’autres habitants encore, de bénéficier de soutien.
Afin de pouvoir continuer de m’engager pleinement dans ma fonction de maire et aussi dans celle de Vice-président du Parc et maintenant dans cette nouvelle fonction, j’ai décidé de me retirer complètement des associations du village dont j’étais membre actif. Je continuerai, bien sûr, avec ma municipalité, à encourager la vie associative du village.

Mes diverses fonctions me permettront, plus que jamais, de porter, haut et fort, l’image et la parole de La Grande Fosse, de notre territoire rural. Je le ferai sans langue de bois et persuadé que contrairement à ce que bon nombre de gens croient, nos villages ont encore de l’avenir, si nous réussissons à faire valoir leurs atouts paysagers, patrimoniaux, de biodiversité et d’innovation aussi.

Cette année 2017 sera une année décisive pour notre pays et donc pour nous.

Dans un contexte difficile, nous devons garder espoir et sang froid. Ne plus croire en rien ou critiquer notre démocratie sans s’engager, laisse la place aux extrémismes qui promettent des chimères mais nous mèneront à des lendemains sombres.
Il y a des moments où nous devons avoir ce sursaut et parfois travailler ensemble, au-delà des clivages souvent artificiels et cela pour redonner un sens à l’histoire de notre pays.
Et cela est aussi vrai pour l’Europe, incontournable dans le maintien de la stabilité et la paix.
Dans le monde de Poutine, Trump et Erdogan, l’axe franco-allemand doit se renforcer dans le respect mutuel, pour construire cette Europe sociale et fraternelle, cette Europe de transition énergétique dont ses habitants ont besoin. Mettons-y notre part.

C’est toute la réussite que je nous souhaite, à tous, pour cette année 2017.

Questions

La réfection de la route de la Bonne Fontaine
Pour le moment, elle n’est pas à l’ordre du jour pour des raisons financières bien sûr (environ 100 000€ le km). Nous n’avons pas les moyens pour l’instant. Peut-être qu’un futur Fonds de Concours aux communes rurales de la Communauté d’Agglomération serait une piste si la voirie est un des thèmes retenus. J’argumenterai en ce sens car, pour La Grande Fosse, c’est notre voie principale d’accès au village.

Les chantiers bénévoles de pose de clôture des périmètres de captage et de l’AFP
Ils seront ouverts aux habitants. Vous serez avertis en temps voulu. Merci d’avance pour votre participation. Vous nous aiderez aussi à faire baisser nos dépenses.
Ils seront ouverts aux habitants. Vous serez avertis en temps voulu. Merci d’avance pour votre participation. Vous nous aiderez aussi à faire baisser nos dépenses.

Dossiers en ligne
A partir de novembre 2017, l’ensemble des dossiers traités jusqu’à présent, via la préfecture, devrait être traité par internet (permis de conduire par exemple). C’est un plus pour ceux qui ont internet, un souci pour les autres et nos sous-préfectures seront encore plus un désert que maintenant.

Lots de bois
Je rappelle qu’une série de 10 lots de bois est ouverte aux habitants. Inscrivez-vous en mairie. Pour le moment, il reste deux lots disponibles. Ce sont des lots de 15 stères, payables à l’avance : 15€ le stère + 50€ par lot pour l’abattage par un bûcheron.


Droit de réponse

« L’ Office National des Forêts souhaite apporter les précisions suivantes aux remarques formulées à son endroit par Mr le Maire dans son article sur le projet éolien de Belfays (Mot du Maire-oct. 2016) en citant simplement trois extraits de la Charte de la Forêt Communale :
  • La mise en œuvre du régime forestier dans les forêts communales est confiée par la loi à l’Office National des Forêts. Il s’agit d’une mission de service public.
  • Dans le respect des règles de la commande publique, l’Office National des Forêts peut aussi intervenir pour toute prestation complémentaire souhaitée par la collectivité propriétaire au profit des ses forêts ou de ses espaces naturels.
  • Les communes forestières assument leurs responsabilités en exerçant leurs prérogatives de propriétaire dans le cadre du régime forestier.
Sa position dans le dossier évoqué par Mr le Maire a été totalement conforme à ces dispositions.
La Charte de la Forêt Communale entre la Fédération Nationale de communes forestières (FNCOFOR et l’Office National de Forêts (ONF), officiellement renouvelée le 14/12/2016 par la signature du Président de la FNCOFOR et du Directeur Général de l’ONF, en présence du Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, scelle leur partenariat né en 1991, il y a 25 ans, et formalisé alors au travers d’une première charte ».
Le Directeur de l’Agence territoriale Vosges Montagne.
P. KUBLER